Temps de lecture : 5 min

Donnez-moi des nouvelles de moi !

19 Jan 2020 | Un peu de moi | 0 commentaires

Si le titre de l'article du jour vous dit quelque chose, c'est que vous êtes des habitués de YouTube. Et ça tombe bien parce que je vais vous parler de mon actualité liée à mon activité de vidéaste. Et si je me suis permis d'emprunter la phrase à Mc Fly et Carlito c'est pour une multitude de raisons. Même si j’émets parfois de petits soufflets buccaux quand le duo en fait des tonnes - un peu leur marque de fabrique - j'aime leur esprit et les valeurs qu'ils défendent. Leur succès est entièrement mérité n'en déplaise aux rageux. Et puis les gars, quand ils sortent un premier livre, c'est quand même un dico. Et puis sur Youtube, moi aussi je pratique en double avec le fiston Sylvain. Et puis, et puis, et puis... Mais la vraie raison, c'est que l'annonce que je vais aujourd'hui vous faire est la même que celle qu'ils ont mis en ligne vendredi sur leur chaîne. Tous les dimanches, parfois le samedi, je me fais fort de vous mettre en ligne un article. Qu'il vente, qu'il pleuve ou qu'il chante "libérée, délivrée", je me triture les méninges, je furète sur le web, je rédige, je biffe, je corrige, je publie à raison d'une fois par week-end. Cette bonne habitude risque de prendre du plomb dans l'aile pour les deux prochains mois.

Japan Impact, go go go !

Même si la chaîne YouTube Mission Japon reste plutôt calme ces derniers temps, son activité in real life sera foisonnante en février.

Première info, je fais partie de la liste des invités de la prochaine édition de Japan Impact qui se tiendra les 15 et 16 février prochain. Je suis ravi d'y participer à plus d'un titre. Déjà, parce que c'est la première fois que je suis invité en Suisse, le salon se déroulant à Lausanne. Je suis plus qu'impatient d'aller à la rencontre des Suisses.

Enfin, cela va être pour moi une grande première également dans la mesure où je prépare une conférence spécifique sur laquelle je bosse de plus en plus au fur et à mesure que la date avance. Vous savez cette sensation d'avoir le temps, de na pas trop s'en faire et plus la deadline approche, plus on panique, on s'implique, on bourrine.

L'idée des organisateurs était que je fasse sur scène l'équivalent d'un épisode d'une série de vidéos qui s'intitule "Le Tour de France du Japon". Le concept c'est la découverte d'une ville française par le prisme du Japon. Nous sommes accueilli par une personne passionnée de la culture niponne qui nous accompagne tout au long de notre séjour avec une gageur pour nous de lui faire découvrir des lieux qu'il ne connaît peut-être pas dans sa ville à lui. Cette série a été passionnante à préparer, concevoir et filmer. J'espère qu'elle l'est tout autant au visionnage. L'idée de proposer un "Tour de Suisse du Japon" m'a tout de suite séduit. Et puis, plus j'avançais dans l'écriture, plus l'envie de coller parfaitement au concept vidéo s'éloignait. Je me suis demandé comment aller être pris le fait qu'un Français débarque en Suisse pour apprendre aux Helvètes des infos sur leur propre pays. La prétention qu'on prête souvent aux frenchies hors des frontières hexagonales s'en trouverait vérifiée, prouvée, amplifiée. Et comme, en plus, j'arrive la veille... Bref, il me fallait trouver une façon de biaiser tout en traitant le thème mais sans arrogance.

Et c'est là que le blogueur est venu en aide au YouTubeur. Oui, nous sommes schizophrènes. En fait, sans trop en dévoiler, surtout si l'envie vous prend de venir participer à la chose, je vais concevoir la conférence comme un des articles du blog. Beaucoup d'infos étonnantes et pas mal de chemins de traverse pour évoquer le sujet. Petit spoil, il y aura des guests qui m'aideront en vidéo. Intriguant, non ?

Japan Tours Festival, le retour !

Il y a un peu moins d'un an, j'avais partagé avec vous mon expérience en tant qu'invité au Japan Tours Festival qui se tient comme son nom l'indique à Tours. J'avais beaucoup aimé. À telle enseigne que quand Alexandre, un des organisateurs, m'a contacté pour remettre le couvert, je n'ai pas hésité une seconde pour accepter son invitation. Et cette année, j'ai eu le plaisir de participer modestement à l'organisation en travaillant une liste d'invités et d'animations à voir les 28, 29 février et 1er mars prochain. J'ai notamment l'honneur d'avoir oeuvré pour que le comédien Benoît Allemane - en autres la voix française de Mogan Freeman - jouer une pièce japonaise seul en scène que j'avais découverte à Toulouse en août dernier. Petit scoop, il devrait prochainement répondre à une Dicoview pour le blog.

Tout ça avec les potos de Vu du Japon !

Bien sûr, comme à chaque convention à laquelle je suis invité, je serai accompagné de membres de Vu du Japon, un collectif de vidéastes francophones tous passionnés par le Japon. Si vous aimez ce magnifique pays, n'hésitez pas à découvrir une des presque 1000 vidéos que répertorie le site.

En Suisse, j'aurai le plaisir de partager stand et une conférence collégiale avec Julien de La Balade du Sakura et Audrey de Ikamasho. Et à Tours, je retrouverai avec le plus grand des plaisirs Rodolphe et Georgette de ImRodolphe et Dorian de Gero Japan.

Et donc...

Si je vous annonce ces événements, en plus de les promouvoir, c'est aussi pour vous dire que comme Mc Fly et carlito, je serai moins régulier dans la mise en ligne des articles dans le deux prochains mois. Entre la préparation de mes interventions et les déplacements pour les conventions, je n'aurai pas la possibilité de m'astreindre à l'écriture de ma petite dose hebdomadaire de culture sur blog. J'espère que vous me pardonnerez. Et puis si vous êtes de Tours, de Lausanne ou des environs, je serai ravi de vous rencontrer et de discuter avec vous. A très vite ici ou dans la vraie vie. Et ça, c'est bien une réf à Big Flo et Oli. Je vous l'ai dit, j'adore les duos sur YouTube. 😉

J’ai du réseau !

L’impossible newsletter

Notification sans mail

Vous pouvez aussi vous abonner sans adresse mail en cliquant sur la cloche en bas à droite de l’écran.

Pour toujours recevoir votre petite dose de BID hebdomadaire, abonnez-vous à la bidletter !