Menu

Oh la oui, j’en ai commis des *BIP* sur le web !

7 Nov 2018 | Un peu de moi | 0 commentaires

Mine de rien, ça fait quand même depuis 1997 que je me promène sur la toile. C’est dire que le proprio du blog n’est pas de première fraîcheur. Au départ, comme tout le monde, j’ai observé. Lentement. Très lentement. Faut dire qu’avec un modem 36k – bien avant l’ADSL ou la fibre – tout se faisait à la vitesse d’une tortue anémique sur le web. Et tout commençait, non pas par une chanson mais par ce petit bruit caractéristique tellement pas stressant que je ne résiste pas au plaisir de vous offrir si vous avez la curiosité de cliquer sur la vidéo ci-dessous.

Et puis, un jour, j’ai décidé d’être plus actif. Dans un premier, j’ai lancé un webzine consacré au parcs d’attractions. Zineland qu’il s’appelait. Sa mascotte en était Zénie, un petit extra-terrestre mal dans sa planète, la planète Zen où tout est calme, plat, silencieux, et qui atterrit par accident dans un parc attractions de notre planète. C’est le coup de foudre, l’endroit de ses rêves les plus fous. Il se donne comme mission de faire connaître ces lieux magiques aux terriens qui en ignoreraient les bienfaits. On est déjà sur du bien barré !

Plus tard, je lance mon premier blog chez Overblog. Il est toujours online. On y trouve les premières définitions jamais mises en ligne de l’Impossible Dictionnaire mais aussi plein d’articles et de jeux autour du mot. J’aimerais bien relancer ce type de joutes ici mais il faudra attendre que vous soyez plus nombreux à venir vous perdre en ces lieux. C’est quand même à cette époque lointaine que je me suis associé avec quelques dessinateurs en herbe – dessins à retrouver dans la version illustrée de L’Impossible Dictionnaire – parmi lesquels le futur dessinateur BD des Lapins Crétins,Romain Pujol, et la dessinatrice à la vie tout à fait fascinante, Pénélope Bagieu.

C’est qu’il a le nez creux, pépère !

Depuis 2011, le blog vivote avec, de temps en temps, un article racontant ce que je deviens, mes nouvelles aventures avec les mots et le web. Rien de bien folichon.

Parmi les nombreuses séries d’articles qu’on y trouvait, les almateurismes, sortes d’aphorismes de mon cru, plaisaient pas mal. Les plus observateurs d’entre vous – tout du moins ceux qui ont fait l’effort de cliquer plus haut sur le lien du blog – auront remarqué que l’URL, l’adresse web, ne comporte les mots ni impossible, ni dictionnaire. Juste Almaterra. C’était mon pseudo de l’époque. Je vous raconterai peut-être un jour le pourquoi de ce joli nom. Bref, Almaterra aime jouer avec le court, une sorte d’humoriste précoce ou d’éjaculateur du bref. Comme dit ma femme, les plus courtes sont les meilleures, surtout quand elles me donnent de beaux enfants. Mais nous nous éloignons du sujet. Et ce n’est pas en nous éloignant du sujet qu’on agrandira la famille. Merci Desproges dont l’ombre plane en permanence en ces lieux.

Fort de cette constatation, je lance un nouveau blog sur une autre plateforme, Blogspot, reprenant le nom de la rubrique, Les almateurismes. Lui aussi est encore disponible sur la toile. Je reprends les mots de la présentation pour vous expliquer le principe : « L’instigateur de l’Impossible Dictionnaire se lance dans l’aphorisme, la sentence ou la pensée. Parfois drôle, parfois moins, quelques mots curieusement agencés pour, je l’espère, votre plus grand plaisir. » C’est-y pas bien vendu, c’t’affaire ?

En tout 145 almateurismes verront le jour.

Depuis quelques années, sur Facebook, et seulement quelques semaines sur un nouveau site, un autre pan de mon activité « autour du mot » s’exprime. Un nouveau pseudo aussi. Faites place à David Hey Ho. En plus de l’activité de vidéaste donnant toute légitimité au nouveau pseudo, j’écris un poil plus long, des textes, des articles tournant systématiquement autour de mon nombril, de mon quotidien, de mes avis avec, parfois, une surprenante universalité. De la hargne, de l’humour, de l’humeur et je l’espère quelques fous rires.

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour découvrir ma passion du jeu des mots et de l’humour moyen, petit ou XXL selon les cas, les périodes et l’inspiration.

Pour ne rater aucun article, abonnez-vous à la newsletter !