Temps de lecture : 9 min

10 infos étonnantes sur Philip José Farmer

26 Jan 2019 | Les miscellanées | 0 commentaires

Philip Jose farmer, auteur de SF, entendez science-fiction, est né le 26 janvier 1918. Il aurait eu 101 ans, aujourd'hui. Ceci est mon cadeau d'anniversaire. Je vous ai déjà parlé de ma saga préférée de Farmer, Le Fleuve de l'éternité. C'est d'ailleurs en écrivant cet article que m'est venue l'idée de compiler des infos étonnantes sur cet auteur hors norme.

1 - Il commence par le sexe

Je savais qu'il fallait commencer fort, hé hé. The Lovers est la première nouvelle de Philip Jose Farmer qui sera publiée, en 1952. Elle fut proposée au magazine Astounding qui la refusa, la qualifiant d'écœurante. C'est que c'était la première fois qu'on osait introduire du sexe, si j'ose dire, dans une histoire de SF. Même chose pour la revue Galaxy, bien que les raisons divergent (décidément). C'est l'existence d'un État d'Israël, devenu l'une des premières puissances mondiales, et d'une religion créée par un juif à laquelle l'auteur ne cachait pas son antipathie qui expliquèrent ce second refus. Elle fut finalement acceptée par Startling Stories.

La nouvelle devint un roman qui sortira en 1961 aux États-Unis. Les Amants étrangers, son titre français, restera dans l'histoire de la science-fiction comme le premier roman dans lequel un Terrien a une relation sexuel avec une extraterrestre.

2 - Le roi du fan service

Farmer était un fan qui, une fois auteur, rendit régulièrement hommage à ses premières amours littéraires, à ses premières lecture de pulps. The Wind Whales of Ishmael (pour tous les titres que je donnerai, j'utiliserai les versions anglaises quand je n'aurai pas trouvé leur traduction française) est une version futuriste de la suite de Moby Dick de Hermann Melville. L'Autre Voyage de Phileas Fogg remplit les périodes manquantes du roman de Jules Verne, Le Tour du monde en 80 jours. On assiste à la rencontre étonnante de Tarzan et Sherlock Holmes dans Le Saigneur de la jungle. Pour dernier exemple, je prendrais la nouvelle Après la chute de King Kong où, en plus du gros singe apparaissent The Shadow et un certain Doc Savage ont au sujet duquel on ne va pas tarder à parler. D'autres exemples arrivent avec...

3 - Un culte à Tarzan et Doc Savage

Philip Jose Farmer a écrit deux biographies factices de deux personnages de fiction qui ont marqué son enfance : Tarzan vous salue bien, en 1972, et Doc Savage: His Apocalyptic Life, un an plus tard. Je suppose que vous connaissez Tarzan, l'homme singe qui, à l'instar du Mowgli du Livre de la jungle, a été élevé par des animaux. Mais si, il se balade de liane en liane en poussant son fameux cri que j'aurais du mal à vous retranscrire à l'écrit mais, bon, vous connaissez, j'en suis sûr. Par contre, je doute que connaissiez aussi bien Doc Savage malgré les 190 romans lui ont été consacrés. Pour ma part, je me souviens avoir lu quelques unes de ses histoires version comics dans un Strange ou un Titans de ma jeunesse. Il y a bien eu un film, sorti en 1975, à classer dans la catégorie nanard où le Doc était joué par Ron Ely, connu pour avoir tenu le personnage principal d'une série TV des années 60 intitulée... Tarzan. Si ça se trouve, c'est encore un coup de Farmer !

Je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous la bande annonce qui devrait bien vous faire marrer.

Sachez, petite info actu, que le presque anonymat du héros risque de plus durer puisqu'un projet très abouti de film avec Dwayne Johnson dans le rôle titre, excusez du peu, doit entrer en production cette année. On peut donc espérer une date de sortie sur grand écran en 2020.

Doc Savage, est - attention la liste va être longue - médecin, chirurgien, scientifique, aventurier, inventeur, explorateur, chercheur et musicien. Rien que ça ! Une équipe de scientifiques réunie par son père a entraîné le corps et l'esprit du futur Doc, lui allouant des capacités quasi surhumaines. Et comme tout héros qui se respecte, il se sent investi d'une mission de redresseur les torts et se fait fort de punir tout méchant passant dans son radar.

Les deux bios de Farmer partent du principe que les deux héros sont des vraies personnalités que leur auteur a fictionnées. Ce qui va lui permettre de les connecter généalogiquement à un grand nombre d'autres personnages fictifs. Je vous exposerai cette notion un peu plus bas.

Farmer ne s'arrêtera pas là et tâtera à nouveau de l'homme de bronze en écrivant un roman autorisé de Doc Savage intitulé Escape from Loki, en 1991. Pour l'homme singe, ça sera plus compliqué. Les ayants-droit de Edgar Rice Burroughs, le créateur de Tarzan, lui refuseront l’'utilisation du personnage. Sagement, il attendra 1999 que les droits expirent pour écrire The Dark Heart of Time. Je n'ai pas vraiment tout compris des subtilités qui permettent ou pas de s'approprier un héros sous licence. Il semblerait qu'on puisse l'utiliser en personnage secondaire mais qu'il faille l'autorisation de l'auteur ou de ses ayant-droits s'il est le protagoniste principal. Sous réserve.

Mais Philip Jose Farmer étant un petit malin, il avait déjà eu recourt au personnage à la liane bien avant 1999. En 1972, sort Time's Last Gift, dont les initiales sont les mêmes que "Tarzan, Lord Greystoke". Dans ce roman, il aborde le thème de Tarzan associé au voyage dans le temps. Pour éviter le procès, son personnage s'appelle Sahhindar.

4 - Il a ozé !

Dans A Barnstormer in Oz, il imagine que le fils de Dorothy se rend accidentellement au pays d'Oz, un monde bien différent de celui qu'on connait.

L'idée de base est que rien ne s'est produit après le premier livre. Dorothy n'est jamais retournée à Oz. Elle a grandi, s'est mariée et a eu un fils, Hank Stover. Ce pilote, ancien combattant de la Première Guerre mondiale, pénètre dans une brume verte, alors qu'il vole dans son Curtiss JN-4 biplan, pour déboucher dans un pays d'Oz dévasté par la guerre civile. La vision science-fictionesque du roman ne plaira pas aux puristes, surtout parce que Farmer tente d'y expliquer scientifiquement les éléments "magiques".

5 - Il invente un concept littéraire : Wold Newton Family

Imaginez que la fiction et la réalité soient intimement liées. C'est le principe de base du Wold Newton.

Le 13 décembre 1795 à 13 heures, la météorite Wold Cottage, initialement de 25 kg, tombe à quelques kilomètres du village de Wold Newton dans le Yorkshire, en Angleterre. Ça, c'est la réalité. Vous pouvez d'ailleurs, aujourd'hui encore, vous rendre à l'endroit précis de l'impact où un monument (voir ci-contre) a été érigé pour qu'on puisse se souvenir de l'événement. La météorite, quant à elle, est exposée au musée d'histoire naturelle de Londres.

Et puis vient la fiction, celle sortie tout droit de l'esprit tordu de Philip José Farmer. Il imagine que la météorite est la cause de mutations génétiques pour les occupants de deux voitures passant dans le coin. Intelligence et force hors du commun pour leurs descendants qui se verront également dotés d'une capacité et d'une volonté exceptionnelles d'accomplir de bonnes ou de mauvaises actions. Ils sont supposés être à l’origine réelle de personnages fictifs au cours du siècle dernier. Farmer explore cette théorie avec les deux biographies abordée plus haut, celles de Tarzan et Doc Savage. Mais ils ne sont pas les seuls. En voici une petite liste non exhaustive :

Sherlock Holmes
Capitaine Blood
Le Mouron Rouge
Moriarty
Phileas Fogg
Allan Quatermain
Fu Manchu
Nero Wolfe
Philip Marlowe
James Bond
Arsène Lupin

Le Wold Newton s'appuie sur un concept krypto-révisionniste - on appelle ça aujourd'hui fan fiction -, c'est à dire la possibilité pour n'importe qui de s'approprier un personnage, une oeuvre, et de la manipuler à sa guise, pouvant aussi occulter un point, une caractéristique, un pan de l'histoire et ainsi modeler son œuvre à partir de tout ou partie de celle de l'auteur originel.

On est dans la continuité de l'évhémérisme, une théorie selon laquelle les dieux seraient des personnages réels, sacralisés après leur mort. Leur légende est embellie pour devenir une sorte de symbolisme absolu et universel. N'oublions jamais que dans "mythologie", ben y a "mytho".

Pour revenir au Wold Newton, il connaitra une évolution avec le Wold Newton Universe (ou WNU), un terme inventé par Win Scott Eckert en 1997 permettant d'aller plus loin que Farmer en tentant d'insérer l'ensemble des personnages fictifs, super-héros compris, dans la théorie originelle.

Je ne sais pas si cela est lié mais quand Alan Moore réunit des personnages de la littérature populaire dans La Ligue des gentlemen extraordinaires, il intègre une continuité et une fusion des univers littéraires proche du concept de Farmer.

6 - Vous pouvez acheter ses histoires inachevées

Le site officiel de Philip José Farmer propose des acquisitions étonnantes comme des nouvelles inachevées et même un roman non publié, le tout en photocopie. Si vous êtes intéressés, voici le lien.

7 - Le round-robin

En lisant une interview de Philip José Farmer, je suis tombé sur le terme de "round-robin" qui désigne une pratique littéraire où chaque auteur écrit en alternance un chapitre au coup pour faire avancer l'intrigue. Il explique avoir collaboré avec Piers Anthony, l'auteur des Livres magiques de Xanth, dans le cadre d'un round-robin. Ils étaient plusieurs auteurs mais l'ensemble n'a pas plu à l'éditeur. Seuls les deux chapitres écrits par Farmer et Anthony trouvaient grâce à ses yeux. Celà marqua le début d'une courte collaboration entre les deux auteurs qui, malheureusement, n'aboutira jamais à un ouvrage publié. Il circule toutefois une trace de cette collaboration, un manuscrit partiel qui a été vendu aux enchères. L'anecdote n'a qu'un intérêt moyen mais j'ai pourtant était intrigué par le terme employé, "round-robin".

Quelques petites recherches plus tard, je découvre que l'origine de l'expression est française, "ruban rond".

Au dix-septième ou dix-huitième siècle, lorsque les paysans souhaitaient se plaindre au roi, ils lui remettaient une pétition. Le monarque ne connaissait qu'une réponse, faire arrêter et exécuter les deux ou trois premiers signataires pour calmer les véhémences de son peuple. Pour continuer à faire remonter leurs doléances sans risque, les noms et signatures furent apposés sur un ruban attaché en rond sur la pétition. In fine, plus de premier de liste. Ils sont forts nos paysans !

Le principe fut, plus tard, utilisé par des marins de la marine royale britannique ce qui explique son passage en langue anglaise. Intéressant, non ?

8 - Les livres de Farmer employés comme thérapie

Dans cette même interview, Farmer dévoile qu'à la fin des années 70, il a été contacté par un psychiatre de l'Ohio qui avait créé une thérapie utilisant les romans de la saga des Hommes-Dieux pour traiter des adolescents à problèmes. "De ce que j’en sais, confie Farmer, c’est la première fois qu’une série de science-fiction est utilisée à cette fin."

Le thérapeute avait formé un groupe de volontaires qui devaient de lire l’intégralité de la série. Chaque patient devait s’identifier à un personnage. Il n’y a eu que deux échecs sur les quatorze participants. Un des adolescents est même devenu professeur de physique. C’était une façon de restaurer leur confiance en soi et leur faire porter un regard objectif sur leurs problèmes.

Le quotidien des auteurs étant la source première de leur imaginaire, Philip Jose Farmer s'inspira de cette thérapie pour son roman La Rage d'Orc le Rouge où, extrait de la quatrième de couverture, "Jim Grimson, ado et toxico, est arrêté puis envoyé dans un hôpital psychiatrique où les médecins font un usage thérapeutique de la saga des hommes-dieux..."

9 - Clash chez les auteurs de SF

Bon, on est quand même loin de la baston d'aéroport de Booba et Kaaris, tout cela se passa courtoisement, mais il y eu bien un clash entre Philip Jose Farmer et Kurt Vonnegut. Ce dernier, à qui l'on doit Abattoir 5, est mort le 11 avril 2007 des suites d'une blessure crânienne consécutive à une chute mais gageons que Farmer n'y est pour rien.

L'origine de la mésentente entre les deux auteurs vient du roman Le Privé du cosmos écrit par un certain Kilgore Trout. Ce nom m'amuse. Comme pour le Wold Newton, comme pour la thérapie dont je parlais précédemment, Farmer s’emploie toujours à poser un pied dans la réalité, l'autre dans la fiction. L'auteur Kilgrove Trout, vous l'avez sans doute compris, c'est le pseudonyme qu'a pris Farmer pour écrire le roman en question. Quand Farmer avoua qu'il en été l'auteur, Vonnegut le prit très mal. Kilgore Trout est un personnage qu'il a inventé et qui apparait dans plusieurs de ses romans et nouvelles, un mauvais auteur de SF très peu apprécié du public. Info amusante, le personnage doit son nom à un autre auteur de SF, Theodore Sturgeon. Petit cours d'anglais, "trout" signifie truite, "sturgeon" signifie esturgeon.

Bref, l'utilisation du pseudonyme par Farmer avait semé la confusion parmi les lecteurs qui pensaient que Vonnegut était l'auteur du Privé du cosmos. Dans un numéro du magazine/fanzine The Alien Critic / Science Fiction Review, Farmer a affirmé avoir reçu un appel téléphonique furibard de Vonnegut, empli de plein de noms d'oiseaux. Par la suite, et en réaction sans doute, Farmer écrivit des nouvelles sous pseudonyme en employant le nom de personnages de romans d'autres auteurs. Un petit rigolo ce Farmer.

10 - Philip Jose Farmer en chiffres

Vous connaissez désormais un peu mieux Philip Jose Farmer même si je me suis amusé sur l'anecdotique plus que sur l'auteur et son œuvre. Je reste aujourd'hui intimement persuadé qu'il n'a pas la place qu'il mérite dans le panthéon des auteurs de SF. Sans doute parce qu'il dérangeait la bienpensance. On a parlé de sexe mais on aurait pu tout autant parler religion. Dans un pays, les États-Unis, où le puritanisme s'inscrit comme un territoire hors duquel il ne faut jamais poser le plus petit orteil, Farmer fait office de paria, de poil à gratter sous la soutane, entre les poils. Ces quelques chiffres sauront, s'il est besoin, vous convaincre que Farmer est un auteur majeur de l'imaginaire.

80 livres
100 nouvelles
12 sagas
20 langues traduites
40 pays
3 Hugo Awards

Source : www.actusf.com, wikipédia, www.pjfarmer.com, lemonde.fr

Abonnez-vous à l’impossible newsletter

Notifications sans adresse mail

Vous pouvez aussi vous abonner sans adresse mail en cliquant sur la cloche en bas à droite de l’écran.

Pour toujours recevoir votre petite dose de BID hebdomadaire, abonnez-vous à la bidletter !