Temps de lecture : 9 min

Testons nos connaissances acronymiques ! (part 1)

8 Oct 2019 | L'Impossible Dictionnaire | 0 commentaires

Parce que jouer avec les mots pour mieux les comprendre est une des missions de ce blog, je vous invite aujourd'hui à une double évolution dans les articles. La première est une nouvelle série qui portera sur les acronymes, ces mots composés des initiales (mais pas que, nous verrons ça plus tard !) d'autres mots. Parfois, ils sont tellement ancrés dans notre quotidien que nous ne savons plus qu'il s'agit d'acronymes. D'autres fois, on connait leur état d'accumulation de lettres mais on n'en connait pas la définition exacte ou l'origine. Nous allons y remédier avec une autre caractéristique qu'il me tarde de tester avec vous.

Cela fait un an que la blog existe - eh merde, j'ai laissé passer la date anniversaire !!! - et dès le début j'ai souhaité amener un peu de ludique dans bon nombre d'articles en vous proposant de jouer avec vos amis, vous derrière votre écran, faisant office de maître du jeu mais jamais de joueur. Je peux imaginer ce que cette position peut avoir de frustrant. J'ai testé bon nombre d'options depuis. Et j'ai enfin pu mettre en place la solution vous permettant de jouer seul en testant vos connaissances sous la forme d'un quizz.

Dans un premier temps, je vous convie à deviner dans la liste qui suit les acronymes, puis juste en dessous je reviendrais sur chaque proposition en vous expliquant les réponses.

Petite explication supplémentaire avant de jouer, il est important de ne pas confondre un sigle comme P.D.G. qui bien que composé d'initiales ne constitue pas un mot mais une suite de lettres prononcées en tant que telle et un acronyme qui se dit comme un mot. Si l’explication n'est pas claire, vous comprendrez en jouant. C'est parti !

Le jeu

Jouez à l'Acronyme Game

1 - ARGUS
2 - BANDANA
3 - CEDEX
4 - FRIGO
5 - LASER
6 - NYLON
7 - SLIP
8 - SONAR
9 - SWAG
10 - TASER
11 - THUG
12 - YOLO
Acronymes Game 1
Vous avez {{userScore}} réponses correctes sur {{maxScore}}. Vous trouverez toutes les explications juste en dessous.
{{title}}
{{image}}
{{content}}

Les réponses et explications

En savoir plus sur les acronymes (et plein d'autres choses)

Si vous jouez "à l'ancienne" avec des amis et vous devant l'écran, vous pouvez ajouter une couche supplémentaire à la partie en donnant 1 point à celui qui donne la bonne réponse puis en proposant 2 ou 3 points si ce dernier trouve la signification de l'acronyme, quand acronyme il y a. Toutes les explications - et bien plus encore, vous me connaissez maintenant - se trouvent ci-dessous.

1 - ARGUS : pas acronyme

Avouez que vous vous êtes posé la question quand vous avez vu ce premier choix. Ben non, ce n'est pas un acronyme même si un logiciel de capture de données réseau IP porte ce nom pour "Audit Record Generation and Utilisation System". Ce qu'on appelle couramment l'Argus est la côté des voitures d'occasion qui fait référence en France dans le journal du même nom depuis 1927. Le nom n'a pas été pris au hasard et fait référence à Argos, géant aux cent yeux de la mythologie grec. Paul Rousseau, fondateur du journal L'Argus expliquait dans le premier édito que son ambition serait de tout observer, tout connaître sur le domaine de l'automobile pour mieux informer ses lecteurs.

2 - BANDANA : pas acronyme

Tous les fans de la première heure de Renaud savent ce qu'est un bandana. Pour les autres, il s'agit d'un morceau de tissus souvent rouge avec des motifs blancs dont on se sert comme foulard ou comme fichu. Le mot vient du sanskrits "bandhana" qui veut dire "lien" ou "il attache". ce sont les portugais installés dans les villes de Goa et de Bombay qui ont ramené le bandana d'Inde. Mais ce sont les anglais qui l'ont véritablement adoptés. D'ailleurs, les motifs cachemire qu'on y retrouve sont aussi appelé "paisley" du nom de la ville écossaise, centre textile où ces dessins ont été reproduits. Comment vous décrire les motifs. On pourrait parler de sortes de larmes stylisées. Certains historiens remontent leurs origines en des temps très anciens et estiment que ce sont des symboles zoroastriens de la vie et de l’éternité. Le zoroastrisme est l'une des religions les plus anciennes au monde. Et je ne résiste pas au plaisir de vous retranscrire sa définition trouvée sur le Wikipédia anglais : "foi hétérodoxe et pourtant orthopraxique centrée dans une cosmologie dualiste du bien et du mal et une eschatologie qui prédit la conquête ultime du mal avec des éléments théologiques de l'hénothéisme, du monothéisme et du polythéisme." Clair, fluide et limpide, vous ne trouvez pas ?

Plus tard, des colons britanniques ont emmené des bandanas avec eux aux États-Unis, où le foulard est devenu un des emblèmes du cow-boy lui permettant de se protéger de la poussière lors des traversées désertiques au vent mauvais.

3 - CEDEX : acronyme

En voilà un qui fait partie de notre quotidien. On le retrouve dans bon nombre d'adresse postale professionnelle. mais je parie que bon nombre d'entre nous serait bien incapable d'en donner la signification. La voici :"Courrier d'Entreprise à Distribution Exceptionnelle". Vous remarquerez une petite subtilité, le "X" de fin n'est pas une initiale et ce sont en fait les deux premières lettres du dernier mot qui sont conjointement reprises. Parce que oui, vous le verrez à plusieurs reprises dans cette série d'articles, l'acronyme ne se construit pas uniquement avec l'initiale mais parfois avec les premières lettres des mots de base.

4 - FRIGO : pas acronyme

Paradoxalement, vous allez voir, ça va être chaud niveau vocabulaire. Et pas de bile, je ne vous laisserai pas en plan comme pour l'explication du bandana. Frigo n'est pas un acronyme mais une apocope de frigidaire, c'est à dire qu'on diminue un mot ne gardant que son début pour en faire un mot plus court, donc. Comme "auto" avec "automobile". Le résultat d'une apocope est une abréviation. Frigidaire, il faut le savoir, est une marque du groupe Electrolux devenu nom commun, ce qu'on appelle un onomastisme. Ne vous inquiétez pas, je vous prépare un article (ou plus) sur le sujet.

5 - LASER : acronyme

L'acronyme vient de l'anglais light amplification by stimulated emission of radiation qui signifie "amplification de la lumière par émission stimulée de radiation". Mais, bon, laser c'est quand même plus simple à prononcer que alesr. Nous, on l'a dans le désordre, quoi !

6 - NYLON : acronyme

Le nylon est une matière synthétique inventée en 1935 par Wallace Carothers pour la société Du Pont de Nemours qui comme son nom ne l'indique pas est une entreprise américaine. Sa première utilisation, avant d'être la matière des bas, fut d'ordre buccale. Oui, oui, pour les poils des brosses à dent.

Vous le savez, j'aime beaucoup les parcs d'attractions. Alors bien sûr, chaque enfant doit se laver les dents tous les jours pour espérer que ses parents l'emmènent voir la souris américaine ou la gaulois moustachu mais le rapport avec le nylon est ailleurs. En 1976 , le constructeur Schwarzkopf à qui l'on doit un bon nombre de rollers coasters à travers la planète intègre pour la première fois des roues en nylon sur Revolution à Six Flags Magic Mountain, attraction toujours en activité qui restera le premier circuit de montagnes russes à en posséder. Plus tard, en 1992, les excellents Bolliger & Mabillard reprendront le matériau pour les roues du Nemesis, un Inverted Coaster installé à Alton Towers (Royaume-Uni) et bien d'autres par la suite.

Revenons un peu l'acronyme, tout de même. Il existe plusieurs origines comme celle qui prétend que nylon provient de NY (New York) et LON (London), Une autre issue de la Seconde Guerre mondiale insinuerait que l'expression d'origine serait Now you lose, old Nippons, soit en français "maintenant vous avez perdu, vieux Japonais" sous prétexte que la matière utilisée pour les parachutes militaires était du nylon. En fait, la vraie origine est plus sobre, le mot nylon serait composé des initiales des prénoms des épouses des cinq chimistes de Du Pont de Nemours qui collaborèrent à la découverte du textile : Nancy, Yvonne, Louella, Olivia et Nina.

7 - SLIP : pas acronyme

Alors oui, d'accord, en informatique, SLIP est l'acronyme de Serial Line Internet Protocol. un protocole de liaison internet en série. Mais comme nous étions dans les mots courants, il fallait répondre par la négative. Le bout de tissu cache-sexe tombé en désuétude depuis l'arrivée du caleçon et du boxer tient son nom de l'anglais to slip qui se traduit par "glisser". Saviez-vous qu'au Québec on appelait ça une bobette ?

8 - SONAR : acronyme

Il faudra qu'on m'explique un jour pourquoi, alors que l'invention est issus de travaux de scientifiques français, en l'occurrence Paul Langevin et Constantin Chilowski, l'acronyme est anglais : SOund Navigation And Ranging. Remarquez, le nom est bien trouvé puisque le principe de l'appareil est de repérer les objets sous l'eau en indiquant leur direction et leur distance par le son.

Je vais vous apprendre un autre acronyme en relation avec le sonar, le SOSUS. Bon d'accord, je vous en parle parce que je le trouve rigolo à la limite du graveleux. Mais aussi parce qu'il est étonnant. Pour ma part, je ne connaissais pas son existence. Le SOund SUrveillance System est un réseau de sonars passifs installé le long des côtes américaines dont le but est de repérer les activités maritimes et sous-marines qui pourraient être suspectes. Le système existe depuis 1952 et est régulièrement optimisé.

9 - SWAG : pas acronyme (quoi que...)

Avoir du swag, c'est avoir du style. La classe, quoi ! Une expression de djeun's. Cependant son origine est bien plus vieille qu'on peut l'imaginer et serait shakespearienne. Dans Le Songe d’une nuit d’été écrit en 1595, on trouve ce ver "What hempen home-spuns have we swaggering here,So near the cradle of the fairy queen?" dit par le lutin Puck (mon esprit geek tendance Marvel me fait un temps vagabonder du côté de la Division Alpha). En français, ça donne "Quels sont ces rustiques personnages qui font ici les fanfarons, si près du lit de la reine des fées ?". Il n'y aurait pas une notion péjorative ? Question rhétorique. Selon Shakespeare, avoir du swag, c'est se la péter.

Vous voulez une autre origine les jeunes ? OK, vos désirs sont des ordres. Et c'est là que, comme à L’école des fans, je donne le bon point à tout le monde parce qu'elle fait référence à un acronyme. Dans les années 60, le mot était un signe de reconnaissance de la communauté homosexuelle de San Francisco et signifiait "Secretly We Are Gay", soit en français "Secrètement nous sommes gays". 

10 - TASER : acronyme

Après LASER et SONAR, ça aurait pu être le piège. Eh non, il s'agit bien d'un acronyme. Cependant, son histoire est magnifique. Connaissez-vous Victor Appleton ? Non ?  C'est normal. D'autant plus que la personne n'existe pas vraiment puisque ce nom est un pseudonyme collectif créé par la société Stratemeyer Syndicate au début du vingtième siècle pour les auteurs de la série de livres pour enfant Tom Swift

Les livres de la série se sont vendus à plus de vingt millions d'exemplaires dans le monde. Isaac Asimov a même avoué qu'ils étaient une des sources de son inspiration. Ce qui est incroyable dans les aventures de ce jeune génie, c'est le côté précurseur de ses inventions. Dans Tom Swift et son téléphone photo, 17è volume de la série publié en 1912, le héros prend de l'avance sur notre quotidien, bien avant l'arrivée d'Instagram. Bien sûr, tout cela est expliqué à l'aulne des connaissances techniques de l'époque puisqu'il s'agit d'un téléphone fixe avec transmission par fil avec l'utilisation en réception de plaques de sélénium.Tom ne s'arrête pas là puisqu'il améliore le système en connectant un enregistreur à cylindre à phonographe au téléphone pour enregistrer préservant non seulement l'image mais aussi le son.

Dans L’enfant à la mitraillette, il invente un pistolet à impulsion électrique. Le titre anglais du roman est Tom Swift and His Electric Rifle. Vous prenez le prénom du héros, le nom de l'auteur, le nom du héros et son invention et vous obtenez l'acronyme de taser, Thomas Appleton Swift’s Electric Rifle. Etonnant, non ?

11 - THUG : pas acronyme

Vous avez déjà sans doute vu sur Youtube cet effet après un cassage en règle ou un tour de force ; des lunettes tombent doucement sur le visage du vidéaste avec une musique bien badass, Still D.R.E de Dr Dre par exemple, et les mots Thug Life. Une façon second degré de déclarer un jmelapétage. Un thug, c'est un vrai, un dur, un tatoué. Mais ce n'est pas un acronyme. L'origine du mot vient une nouvelle fois d'Inde. Il s'agit d'une secte d’assassins adorateurs de Kâlî active en Inde entre les XIIIè et XIXè siècles. Vous vous souvenez d'Indiana Jones et le Temple maudit ? Les ennemis de docteur Jones, c'était eux.

12 - YOLO : acronyme

Yolo, c'est la version moderne de Carpe Diem. Si on reste dans les poissons (ben si, carpe...), il semble que ce soit le nom d'un poisson. Mais comme je n'ai trouvé l'info que sur Wikipédia, on va laisser tomber cette possible origine. C'est aussi le nom d'une ville de Californie, région où il fait bon vivre, dans le comté du même nom où Norbert Galagan a reçu en 2014 le prix de la plus grosse poitrine d'homme des États-Unis. Va-t-en placer ça dans une conversation banale. En fait, oui. Il s'agit bien de l'acronyme de "You Only Live Once". On a qu'une vie. À une vie près, on était dans un James Bond. L'expression proviendrait du XIXe siècle mais la première fois que l'acronyme est utilisé, c'est en 1993 par une marque d'équipement sportif nommée Yolo qui arbore ce logique slogan "You Only Live Once". Cependant, sa popularisation date de 2011 avec son utilisation dans la chanson de Drake The Motto..

Info trouvée sur Slate.fr, selon le site Urban Dictionnary, yolo est "l'excuse des crétins pour justifier leurs actions stupides" comme en atteste, en septembre 2012, le rappeur Ervin McKinness qui s'est tué dans un accident de voiture, quelques minutes après avoir tweeté "Bourré à 200 à l'heure et en train de drifter dans les virages, YOLO".

J’ai du réseau !

L’impossible newsletter

Notification sans mail

Vous pouvez aussi vous abonner sans adresse mail en cliquant sur la cloche en bas à droite de l’écran.

Pour toujours recevoir votre petite dose de BID hebdomadaire, abonnez-vous à la bidletter !