Temps de lecture : 8 min

Dicoview #2 : Fabien Soldevila - Blogueur gourmand

5 Oct 2019 | Interviews, Les gourmandises | 0 commentaires

Après l’Égypte ancienne, notre Dicoview du jour - entendez interview alphabétique - nous emmène dans une contrée moins éloignée, plus proche de notre quotidien, la gourmandise. Fabien aime se titiller le palais de plaisirs nouveaux qu'il partage tout azimut avec le plus grand nombre. Sur son blog, bien sûr, bObStronomie mais aussi sur les antennes de France 3 Occitanie et France Bleue Hérault. Il voue une passion pour les beaux produits qu'il sublime au travers de ses recettes personnelles.

J'ai rencontré Fabien lors d'une dégustation de cuisine gabonaise à base d'abats. Enfin, pas tout à fait. J'ai vu un monsieur avec son chapeau parler à tout le monde, prendre plein de photos et de vidéos pendant l'évènement. Plus tard, alors que je contactais le CLACQ, Le Club des Amis du Cinquième Quartier de Montpellier, c'est lui qui répondit à mes interrogations. Puis il m'a proposé de rejoindre la TeamBlogMTP dont il est le président. C'est que le monsieur est multi-casquettes. Si vous aussi vous êtes gourmand - bienvenue au club - vous allez vous régaler à la lecture de l'interview qui suit.

A comme Andouillette

Car je trouve sympa de démarrer par ce mot, symbole de la cuisine de brasserie qu'on adore ou qu'on déteste. De mon côté je l'adore, juste grillée avec une bonne moutarde à l'ancienne. À tant aimer ces produits de nos terroirs, je suis même devenu membre d'un club, le CLACQ, qui défend la cuisine des abats.

B comme bOb

C'est mon petit surnom, même si je ne me prénomme pas Robert. C'est de ce surnom qu'est né "La Cuisine de bOb" puis "bObStronomie", mon blog consacré à tout ce qui se mange et se boit.

C comme ... Cuisine

Il y a d'abord le lieu, la pièce dans la maison, celle que je préfère, je me sens tellement bien dans une cuisine. Il y a ensuite l'activité, la cuisine, faire à manger, imaginer des recettes, des accords, travailler les épices et partager le tout avec ma famille et mes amis.

D comme Déjeuner

Ce mot est surtout synonyme de pause, la fameuse pause déjeuner. Lors d'une journée de travail, il est important de pouvoir s'offrir une vraie parenthèse lors du déjeuner, prendre le temps de manger son repas fait maison ou sortir dans un petit restaurant. Pour moi, c'est primordial afin de passer une bonne après-midi de travail.

E comme Épices

Une des bases de la cuisine afin de donner du relief pour transformer une recette. Elles sont nombreuses avec des arômes qui font voyager d'un bout à l'autre du monde. À titre d'exemple, j'ai une petite passion pour les poivres, le Timut et ses arômes d'agrumes, la finesse du Madagascar ou le piquant du rouge Kampot. Apporte des épices dans ta vie !

F comme Fromages

Au pluriel, je les aime tous ! Ils représentent pour moi une transition importante de ma vie, celle où j'ai appris à les aimer. Étant jeune, je ne pouvais pas rester à table en présence d'un fromage, il m'a fallu du temps pour les comprendre, les découvrir, les apprécier. Aujourd'hui, je rattrape le temps perdu, je suis même devenu fan du Roquefort. Sachant qu'il y a plus de 1000 variétés de fromage en France, il me reste encore de quoi me régaler !

G comme Gourmand

Un des 7 péchés capitaux pour lequel je plaide coupable sans honte. Vous l'aurez compris, je suis très gourmand. La gourmandise est souvent associée au sucre, mais de mon côté, bien que multiple, elle est plutôt salée. Je peux avoir des envies subites sans forcément avoir faim, juste une idée, une image ou une odeur. Je crois que c'est ça la gourmandise.

H comme Hypocondriaque

Il parait que je le suis. Je dois me rendre à l'évidence, il y a un peu de ça. Le moindre bobo se transforme en maladie exotique qu'on ne peut normalement attraper qu'en Papouasie du sud. J'en profite pour saluer ma généraliste Béatrice, elle fait presque partie de ma famille.

I comme Italie

Je suis méditerranéen, avec l'Italie on est en plein dedans. J'aime le pays et sa culture, avec une mention spéciale pour Florence. Il y a les vins bien sûr mais surtout la gastronomie. Ce que j'aime en Italie c'est à la fois la gourmandise et la simplicité de sa gastronomie. Pâtes, pizzas, risottos... Ce ne sont pas forcement des plats élaborés et compliqués, mais qu'est ce que ça peut être bon quand c'est bien fait. Il serait difficile de choisir mais comment ne pas craquer devant une belle assiette de pâtes fraiches accompagnée d'une sauce tomate maison, basilic et parmesan ? Si tu veux quelques idées, c'est par ici.

J comme Jeûne

Aucun rapport avec mon âge, c'est plutôt du mot issu du verbe jeûner que je voudrais vous parler. Depuis quelques temps, je pratique avec modération la technique du jeune, c’est-à-dire que je n'alimente plus mon estomac durant quelques heures ou jours. Ce que je préfère c'est le jeune intermittent qui consiste à sauter uniquement un seul repas, le petit déjeuner, le déjeuner ou le dîner. Je trouve que ça me fait du bien, que ça met mon estomac et mon foie au repos.

K comme Kilos

Il te suffit de lire la lettre précédente pour comprendre que je fais attention à mon poids et à ce que m'affiche ma balance. J'ai une relation particulière avec les kilos, un je t'aime moi non plus on va dire. J'ai une morphologie propice aux kilos, ils aiment me squatter et comme tout bon squatteur ils sont difficiles à déloger. La cause ? Il suffit de lire les lettres A, C, F, G, I...

L comme Légumes

Je suis un ami des légumes ! Si je n'aimais pas autant la viande et le poisson, je serais végétarien. Plus sérieusement, je les aime tous, les cuits, les crus, les tendres, les croquants, les fondants, les beaux, les moches, etc. Là, dans mon frigo, j'ai par exemple un brocoli, c'est un légume que j'aime préparer légèrement blanchi puis sauté au wok avec de l'huile de sésame et des épices, le curry lui va très bien. J'en mange beaucoup et ils ne sont pas qu'un accompagnement qu'on met dans un coin de l'assiette. Et en plus, ils sont bons pour la santé !

M comme Montpellier

Je suis un produit totalement Languedocien, né à Sète, une enfance à Nîmes, je suis aujourd'hui à Montpellier depuis plus de 20 ans. C'est une ville que j'ai aimée à notre première rencontre. J'aime sa douceur le jour et sa vie la nuit. J'adore ses petits restaurants et bars qui parsèment le centre-ville, l'écusson comme on le dit ici.

N comme Nathalie

C'est ma chérie, ma douce comme j'aime l'appeler. Elle accompagne ma vie amoureuse de bonheurs quotidiens, mais aussi, elle sait me suivre et m'encourager dans toutes mes aventures. On partage tellement de choses que cette lettre N ne pouvait être que pour elle.

O comme Occitanie

Lors de la fusion des régions, il y avait les contres, moi j'étais plutôt partisan. Ça n'a rien de politique, c'est simplement que je vois en ce changement un terrain de jeu encore plus grand pour mon blog. Aujourd'hui je me considère comme un habitant d'Occitanie.

P comme Pain

Je n'en consomme finalement pas tant que ça au quotidien, je me le réserve pour les beaux repas, pour les apéros avec charcuteries et fromages, où pour mes soirées dédiées à la tartine. D'ailleurs, chaque année, le 30 janvier, c'est la Sainte Tartine, une date que je marque d'une petite croix dans mon agenda. À l'heure de l'industrialisation, on a encore beaucoup d'artisans talentueux qui font de ce symbole de la France un art.

Q comme Qualité

C'est un mot que je retrouve beaucoup dans le milieu de la gastronomie. Aujourd'hui, comme moi, les gens recherchent plus la qualité à la quantité. Je parle du manger local, du bio et de tous les signes relatifs à la qualité (AOP, IGP, Label Rouge…). De mon côté, je suis très attentif à tout ça et j'essaye autant que possible de privilégier les bons produits pour moi et ma famille.

R comme Resto

J'aime dire que je vais au "resto" et non pas au restaurant, un peu comme si c'était quelque chose d'habituel et d'intime. Je prends autant de plaisir à cuisiner qu'à aller au resto, tant ce sont des lieux où je me sens bien. Je pense savoir apprécier tout autant un resto de rue, qu'un resto bistro ou qu'un resto gastro, toutes les cuisines, les styles et les influences me plaisent. À Montpellier, la liste des bonnes adresses est longue, Le Bistro Urbain, Le Pastis ou Leclere. À l'extérieur de Montpellier également, à Palavas il y a le Saint Georges, ou à Castries avec le Disini.

S comme Saucisson

J'ai déjà utilisé ma lettre A, j'en profite ici avec le S de saucisson, pour mentionner un indispensable de la gastronomie que j'aime à savoir les "apéros" ! Un apéro ça commence souvent par des amis, ça continue avec une table pleine de choses à manger (avec les doigts de préférence) et ça se termine… le plus tard possible.

T comme Truffe

Certainement le produit de luxe que je préfère. J'aime son odeur et sa puissance aromatique. Dans les restaurants, il m'est presque impossible de ne pas craquer pour elle. À la maison, quand je peux m'en procurer, comme un enfant devant son plus beau jouet, je prends du plaisir à la regarder, à la sentir, à la préparer et à la déguster.

U comme Ustensiles

Je suis un collectionneur. Ma cuisine est pleine de petits gadgets qu'on appelle aussi des cook toys. Ça va de la petite tige qui permet de faire des spirales dans les légumes jusqu'aux ciseaux à ciseler les herbes fraîches. Pour me soigner, j'évite d'aller dans les boutiques où il me serait impossible de sortir bredouille. Là, j'ai une grosse envie d'acheter un couteau magique pour ouvrir les huîtres, mes beaux-parents en ont un, j'en suis jaloux !

V comme Vin

À consommer avec modération bien sûr ! Le vin est un produit magique, c'est le résultat de la fermentation du raisin, qui a la particularité de ne plus avoir le goût du fruit qui en est son origine. On dit jamais d'un vin qu'il a le goût du raisin, on va lui trouver de la fraise, du pamplemousse, du cuir, du poivre blanc, etc. Une vie n'est pas suffisante pour en être un expert tellement il y en a des différents, tant par les cépages, par les terroirs que par les méthodes de vinification ou d'élevage. D'une certaine façon il apprend l'humilité.

W comme Wakame

On arrive dans les lettres où ça va être chaud de trouver des mots. Le W n'est pas si mal car je peux y caser le Wakame, cette algue que j'ai découvert lors de mes premières expérience japonaise. Dans ces restaurants je me régale systématiquement de cette algue assaisonnée qui flashe dans son petit bol. J'aime sa fraicheur et sa salinité naturelle. Les algues, l'aliment star de demain parait-il.

X comme Xérès

Jerez de la Frontera, aussi appelée Xérès en français, est une ville espagnole située dans le sud de l'Andalousie, dans la province de Cadix. Elle est située dans la plaine de l'estuaire du Guadalquivir, à 12 km de l'océan Atlantique et à 85 km du détroit de Gibraltar. C'est une ville célèbre pour la culture de la vigne et l'élevage équin. La ville comptait 212 915 habitants en 2017, ce qui en fait la ville la plus peuplée de la province de Cadix, la cinquième d'Andalousie et la 25e de l'Espagne. Merci Wikipédia, de mon côté Xérès c'est surtout du vin et un excellent vinaigre qu'il faut avoir absolument dans sa cuisine.

Y comme Yaourt

Bon, je vais être honnête pour le Y je n'ai trouvé que Yaourt. Je n'en suis pas un grand adepte, j'ai des périodes, enfin surtout quand j'ai une bonne confiture. Voilà, ça y est, j'ai une pulsion. Là, je pense que je vais aller sur Amazon pour regarder les yaourtières, je n'en ai pas. Des yaourts home made c'est quand même autre chose. Je sens que je vais me faire gronder moi, hé hé !

Z comme Zeste

J'ai quelques ustensiles pour prélever les zestes de tous les agrumes. On utilise souvent les jus des agrumes alors que la peau termine souvent à la poubelle. Cette peau contient une fine couche, le zeste, qui peut venir sublimer tes plats et tes assiettes. Moi, ce que j'aime, c'est venir zester au dernier moment directement sur l'assiette avant de servir, bim, ça claque sur ton palais.

Abonnez-vous à l’impossible newsletter

Notifications sans adresse mail

Vous pouvez aussi vous abonner sans adresse mail en cliquant sur la cloche en bas à droite de l’écran.

Pour toujours recevoir votre petite dose de BID hebdomadaire, abonnez-vous à la bidletter !