Menu

Les tendances culinaires 2019

28 Déc 2018 | Les gourmandises | 0 commentaires

Qu’on soit bien d’accord, je ne suis pas un expert en gastronomie, encore moins un futurologue de la petite cuillère. Je suis gourmand et curieux. Alors dans l’une de mes récentes recherches pour trouver des sujets qui m’intéressent, et que j’ai envie de développer pour vous, je suis tombé sur une série d’articles dévoilant les tendances culinaires pour l’année à venir.

Je ne savais même pas que ça existait, qu’il y avait une mode de la bouffe comme il en existe une de la fringue. Juste les tripes à la mode de Caen, sans doute plus vraiment à la mode depuis un petit bout de temps même si je m’en fais toujours une régalade avec une chtite portion de frites saupoudrée de vinaigre. Bref, ce qui suit, je vais le découvrir en même temps que vous.

On va commencer sain et équilibré avec le site nu3, spécialisé dans la vente de produits santé et fitness. Des ingrédients et des tendances animent leur top 10. Entre la sapote noire, un fruit ressemblant au kaki vert et qui aurait le goût de chocolat, le burrito sushi mix entre la cuisine japonaise et mexicaine (souvenez-vous du japadog !) et la pink food, tendance girly où il n’y aura pas que les radis qui seront roses mais aussi les hamburgers, le chocolat ou encore les sushis.

Lire l’article

Du côté du site de l’ADN Groupe, on s’est promené au SIAL (Salon International de l’Alimentation) qui s’est tenu en octobre dernier pour glaner quelques infos. Ils ont repéré le pickle juice, du jus de cornichon qui permettrait d’éviter les crampes musculaires pendant l’effort.

Une grosse tendance de 2018 devrait exploser en 2019, celle de la cuisine coréenne qui mêle slow food et règles diététiques ancestrales. Pour info les commandes de plats coréens de chez Deliveroo, au niveau mondial, ont augmenté de 65%. Un certain nombre de sociétés françaises et italiennes proposaient de l’ail noir, un ail fermenté. La fermentation semblant également être une des tendances de l’année qui vient. Encore une fois, la cuisine coréenne n’est pas loin.

Avec l’envolée de la mode vegan, elle sont nombreuses les entreprises à s’engouffrer dans la mouvance en proposant des substituts aux produits laitiers et à la viande. Bon, là, ça me donne moins faim d’un coup. Mais, on est d’accord, il en faut pour tous les goûts et si la sauvegarde de la planète doit passer par là, ben, allons-y !

Lire l’article

Le journal belge Le Soir y va de sa liste des 6 tendances food pour 2019 avec des racines, de l’amertume, de la fermentation, de la salade. Voilà, voilà ! Ça ne sent pas la gourmandise tout ça. Au pays du potjevleesch et du waterzooi, c’est un peu décevant. À ce stade de l’article, on ressent clairement une tendance écologique à l’image du kernza qui va rejoindre les rayons de La Vie Claire, au côté du millet, du quinoa ou du sarrasin. Le kernza, c’est une plante vivace, dérivée du blé, capable de régénérer les sols dans le but de stabiliser le climat. Étonnant, non ? Ah oui, on peut l’utiliser pour faire de la bière. L’honneur de la Belgique est sauf.

Lire l’article

On terminera avec les 5 tendances du magazine Elle qui, pour le coup, me font plus rêver les papilles. Au revoir le « sans gluten » et bonjour le pain de caractères aux farines sélectionnées. Au revoir l’alcool et bonjour le spirit free, des cocktails sans alcool plus travaillés. Au revoir la mondialisation du goût et bonjour la craftérisation, une volonté de retour aux sources en mangeant sain, local, avec une histoire dans l’assiette. Et, enfin, au revoir le couscous et bonjour à la nouvelle cuisine orientale en provenance d’Israël, de Syrie, de Jordanie et du Liban, à base de produits frais, préparés avec des épices et des légumes secs, tels que le kibbeh, le balila ou le ful.

Lire l’article

Je sens bien qu’un article sur la bouffe entre deux réveillons et en pleine crise de foie n’est sans doute pas ce qui vous fait le plus kiffer mais j’ai quand même le sentiment que l’année qui vient sera une année riche en découvertes culinaires et en prise de conscience écologique et battons-nous pour qu’elles ne soient pas contradictoires.

Je vous souhaite bon appétit pour 2019 !

Aidez le blog grâce au
Utip de Mission Japon

Pour ne rater aucun article, abonnez-vous à la newsletter !