Menu

Le japadog

7 Déc 2018 | Les gourmandises | 0 commentaires

J’assume depuis quelques temps une nouvelle passion, la food fusion. Du plus loin – mais pas tant que ça, un an ou deux tout au plus – que je m’en souvienne, la première fois que j’ai été bluffé par un mélange de cuisine provenant de deux pays différents, c’était en goûtant les sushis de chez Côté Sushi. Cette enseigne s’est fait une spécialité de cuisine nikkei, autrement appelée cuisine nippo-péruvienne. Je reviendrai plus en détail sur le sujet dans un prochain article. Dernièrement, j’ai été agréablement séduit par des plats en double culture, française et gabonaise. J’en ai d’ailleurs fait un article, J’ai testé la cuisine du Gabon.

Autant vous dire que j’ai été plus qu’intrigué quand je suis tombé sur un article du blog Chinois chez moi qui présentait une spécialité street food de Vancouver, au canada, le japadog.

Alors, c’est quoi le japadog ?

Le japadog, c’est un hot dog façon japonaise. On y trouve toujours le bout de baguette (je parle du pain, pas des couverts japonais, hein !) et la saucisse mais la moutarde, le ketchup, les oignons frits ou le fromage fondu sont remplacés par la sauce terriyaki, la sauce Miso, les feuilles d’algues, la bonite, etc.

Il existe une vingtaine de recettes (voir au bas de l’article) dans lesquelles, parfois, la saucisse est remplacée par un tempura de crevette voire même une saucisse à la viande de Kobé.

Attention, toutefois, si vous vous rendez au Canada et que vous souhaitez tenter l’expérience, le choix des recettes diffère selon les stands. Si vous avez l’envie d’une recette précise, rendez-vous sur le site de l’enseigne pour vérifier ceux qui la proposent.

Comment l’histoire du japadog a-t-elle débutée ?

Parce que oui, Japadog, c’est avant tout le nom de l’enseigne qui commercialise ce nouvel exemple de la cuisine fusion.

Son histoire commence en 2005 avec Noriki Tamura et sa femme, un couple de japonais qui souhaite s’installer au Canada avec une idée simple, réinterpréter l’emblème de la street food américaine avec des ingrédients japonais. Le concept étonnant trouve dès le début un nombre d’adeptes de plus en plus grand. Dès la deuxième année, l’enseigne est citée dans le guide « Best of Vancouver ». Aujourd’hui, il existe sept lieux (stands et restaurants) à Vancouver et est devenu une des institutions de la ville. L’enseigne est même sortie du Canada puisqu’elle possède deux emplacements en Floride où on peut se sustenter du hot dog nippon.

Et en France, alors ?

J’ai fait une recherche sur le net et je n’ai trouvé – mais peut-être ai-je mal cherché – aucune adresse vendant de japadog en France. J’aimerai testé la chose sans forcément prendre l’avion. Si vous en connaissait ou si vous êtes un restaurateur et avait l’envie de vous lancer dans l’aventure, n’hésitez pas à me contacter et à laisser un commentaire. Idem si vous l’avez testé là-bas. J’ai le ventre curieux. 😉

En vidéo, c’est bien aussi !

Pour vous mettre plus encore en appétit, je vous propose le visionnage de deux vidéos. La première a été filmée par le couple de français de la chaîne Partons en voyage. La deuxième est un reportage en anglais sur l’enseigne et son fondateur.

Pour ne rater aucun article, abonnez-vous à la newsletter !