Temps de lecture : 5 min

Variations sur le hot-dog (reste du monde)

28 Juil 2019 | Les gourmandises | 0 commentaires

Le hot-dog est entré subrepticement dans ce blog par sa version la plus originale, le japadog. Puisque nous étions à Vancouver, nous sommes descendus vers les terres d'origine de ce sandwich à la saucisse et avons découvert quelques recettes américaines. D'un appétit féroce, le blog a souhaité ajouter un peu d'exotisme et de piment à la série en arpentant les lieux de la street food d'Amérique Latine. Aujourd'hui, nous allons clôturer la série en découvrant des hot-dogs du reste du monde. À une époque où le véganisme est porté comme un étendard écologique et de bonté de cœur, j'avoue que je m'attends à quelques commentaires cinglants. Au moins, ça me fera des commentaires, hein ! 😉

Allez, zou, tour du monde de la street food version chien chaud ! Attachez vos ceintures mais pas trop longtemps parce que dans quelques lignes, le poids des mots vous la fera desserrer de quelques crans.

Afrique

En Afrique du Sud, on trouve une variante du hot-dog appelée boerie roll avec une saucisse de bœuf qui tient plus de la chipolata que de la saucisse de Francfort. Servie sur un petit pain et recouvert de ketchup ou de relish maison à la tomate et à l'oignon.

Asie

Je n'ai pas trouvé de recettes de hot-dog particulières en Chine, mais sachez que si vous en avez une folle envie en plein périple dans l'Empire du milieu, cela s'appelle re gou. Petit moyen mnémotechnique, ils sont tellement bons qu'on a envie de les regoûter.

Au Japon, on trouve des saucisses dans les boîtes à bento qui parfois sont coupées de telle façon à ressembler à une pieuvre. Mais on trouve des hot-dogs plus classiques sur pain ou sur bâtonnet (on y reviendra plus tard).

En octobre 2016, le Département du développement islamique de Malaisie a décidé que les vendeurs de hot-dogs devaient renommer leur produit au risque de ne pas obtenir la certification halal. Dans l'Islam, les chiens sont considérés comme impurs. Je comprends mieux maintenant les "chiens d'infidèles" lancés parfois dans certains films.

Aux Philippines, les hot-dogs sont consommés classiquement, dans un pain avec une sélection facultative de condiments et/ou accompagnés de riz. Ce qui est moins classique, c'est qu'on en mange au petit-déjeuner. Par contre, ce qui est carrément original, c'est l'étonnant Hotdog Waffle, une saucisse dans une gaufre mais attention, on n'écrase pas la saucisse pour avoir une gaufre plate puisque les moules ont la forme d'une grosse saucisse. En 2015, KFC lance, toujours aux Philippines, le Double down dog, un hot-dog dont le pain est remplacé par du poulet. Je ne sais pas si depuis la recette s'est retrouvée dans d'autres pays dans le monde mais si vous y avez goûté, ça m'intéresse d'avoir votre avis.

Une forme populaire du hot-dog en Corée du sud, vendue dans la rue, consiste en une saucisse embrochée sur un bâton, entourée de pâte de style pancake, de chapelure qu'on plonge dans la friture. On y ajoute au sortir de l'huile du ketchup et parfois de la moutarde. Le kogo ou gamja hotdog, c'est la même chose avec en plus des frites ajoutées à l'ensemble. Il semblerait que cette forme de hot-dog frit datant des années 70 provienne du Japon. La version typiquement coréenne serait en réalité le corn dog, avec une pâte à base de farine de maïs..

Les hot-dogs qu'on trouve sur les marchés nocturnes de Taïwan sont à base de saucisses à la viande et parfois enveloppées de riz gluant. Ils sont appelés en chinois tōa-tn̂g pau sió-tn̂g ce qui signifie littéralement "gros intestin enveloppant l'intestin grêle". Appétissant, n'est-il pas ? Ils peuvent être accompagnés de chou chinois en pickles, d'ail, de wasabi ou de sauce soja.

Les hot-dogs sont très populaires en Thaïlande. Le ketchup est remplacé par une sauce tomate-chili douce. En place de pain, il n'est pas rare de trouvé des croissants pour accueillir les saucisses, le plus souvent servis avec de la mayonnaise. On trouve également le Donut sai krok, nom thaïlandais d'un beignet salé fourré à la saucisse en forme de bûche. Côté condiments, on peut y ajouter de l'oignon, du céleri, de  la coriandre, du jus de citron vert, du Nuoc-Mâm (sauce de poisson), des piments.

Océanie

En Australie, le hot-dog, c'est saucisse de Francfort et brioche, généralement accompagné de ketchup et de moutarde. Plutôt classique. Il existe toutefois une variante appelée le Dagwood Dog, déjà rencontré en Asie, vous savez le hot-dog frit sur bâton. On l'appelle aussi Pluto Pup ou Dippy Dog, selon les régions.

D'ailleurs, en Nouvelle-Zélande, c'est plutôt cette forme de hot-dog qu'on retrouve généralement. L'originalité ici vient d'une spécialité appelée Sea Dog où la saucisse de Francfort est remplacée par du poisson frit ou un bâtonnet de crabe nappé de sauce tartare.

Europe

Les hot-dogs en Tchèquie s'appellent Párek v rohlíku mais je sais fichtrement pas comment ça se prononce. Leur particularité est que le pain n'est pas coupé en deux mais que la saucisse est introduite par le haut et que, donc, un bout de la saucisse dépasse. Et, mon Dieu, que je retiens mon esprit d'obsédé sexuel pour ne pas tomber dans le graveleux après cette phrase.

Du côté du Danemark, exit la saucisse de Francfort et bonjour la Røde Pølser, c'est à dire le saucisse rouge, un peu sucré-salé et plus juteuse que sa consœur. En plus du porc, on y trouve une combinaison d’épices à base de muscade, de piment, de cardamome. La pølse est fumée pendant des heures. Quant à sa couleur rouge, elle vient simplement d'un colorant alimentaire carmin. Il faut savoir qu'au cours de la récession des années 1930 au Danemark, la viande de qualité inférieure était teinte en rouge et vendus à bas prix à la population la plus pauvre du pays.

L'Islande considère le hot-dog comme un plat national. Ici, on l'appelle pylsa með Ollu. La saucisse, souvent conçues à partir d'agneau islandais natif, est servie dans du pain et est généreusement accompagnée d'oignons frits, d'oignons crus, de moutarde, de ketchup et de rémoulade (une sauce froide à base de mayonnaise et de divers condiments et herbes).

En Suède, les hot-dogs sont servis dans du pain garni de moutarde et de ketchup. Retour aux fondamentaux. Cependant, parmi les autres garnitures, on peut trouver du moins commun comme la salade de crevettes, la bostongurka (type de relish à base de cornichons marinés, de poivrons rouges, d'oignons et d'épices) ou la purée de pommes de terre.

Après ce tour du monde, on retrouve au Royaume-Uni, les hot-dogs originels, "à l'américaine". Pas de sauce à la menthe ou de chiens chauds à la panse de brebis farcie. Du classique, que du classique.

Ici s'achève cette série d'articles sur ce repas qui a su trouver sa place dans toutes les cultures et s'adaptant aux coutumes culinaires locales. Je ne sais pas si un autre plat a su à ce point se sentir comme chez lui dans toutes les cuisines du monde. Hamburger ? Pizza ? Si vous avez une idée, laissez-la en commentaire, ça pourrait être l'objet d'une prochaine série d'articles qui, j'espère, vous donneront l'envie de tester de nouvelles saveurs, du nouveaux mélanges auxquels vous n'aviez jamais pensés. Bon appétit !

J’ai du réseau !

L’impossible newsletter

Notification sans mail

Vous pouvez aussi vous abonner sans adresse mail en cliquant sur la cloche en bas à droite de l’écran.

Pour toujours recevoir votre petite dose de BID hebdomadaire, abonnez-vous à la bidletter !